Après un WE de 3 jours à la maison, on est presque content de retrouver le boulot pour se reposer…

Je dis presque parce qu’on préfèrerait mille fois être tranquille à la maison. Enfin « tranquille ». Nous ne savons pas vraiment ce que c’est de rester tranquille, surtout Thomas… Ahem 😉
Après avoir tondu, passé la débroussailleuse, rangé, nettoyé la maison, nous avons trouvé une nouvelle occupation : la fabrication d’objets.
Nous sommes tous les deux des créatifs alors ce fut assez simple.
L’idée de notre décoration d’intérieur et d’extérieur est d’utiliser un maximum des éléments de récup’. Souvent, il est tout à fait possible de donner une deuxième vie à une planche, une vieille casserole ou autre.

Pour le coup, l’idée était de fabriquer un porte-tablier pour la cuisine, vu que j’ai trop de tablier et nul part pour les accrocher (et la poignée de la fenêtre, ça fait un peu bordélique).

J’avais donc niché des cuillères en argent dans une brocante (1€ la cuillère) et nous avons utilisé une chute de planche qui « trainait » dans le jardin. Je crois que c’était un ancien ponton, l’autre bout de la planche avait servi pour fabriquer la table pour l’étang. Tout sert ! Même les restes 😛

Voici donc ce qu’il faut pour fabriquer un porte-tablier pour moins de 5€ !
Je suis nulle en terme de bricolage, j’appelle tout des bitonio, heureusement que Thomas est là pour m’aider à rédiger cet article !
Voici le genre de conversation :

Gaëlle : « le petit truc qui fait des trous, ça s’appelle comment ? »
Thomas : « dremel + foret »
Gaëlle : « C’est quoi le nom du truc pour poncer sur ta perceuse? »
Thomas : « une brosse ronde en nylon »

Il en a de la patience avec sa chérie 😀

Allez, on s’y met !

Matériel :

1 petite planche en bois
3 cuillères (en argent ici)
3 petite vis couleur or
2 grandes vis couleur or

Outils :

perceuse à colonne (on l’a aussi utilisé pour poncer avec une brosse ronde en nylon)
papier à poncer
tournevis
perceuse
dremel avec foret
chevilles (jaune nous, je sais pas si ça joue la couleur…)

Porte-tablier - matériel

Kommenkonfait ?

Étape 1 : Tout d’abord, nous nous sommes occupés du bois. Nous l’avons poncé avec du papier à poncer puis avec la ponceuse

Porte-tablier - étape 1

Porte-tablier - étape 2

Étape 2 : Nous avons tordu les cuillères avec une pince pour ne pas les abimer. Nous avons essayé de garder le même angle pour chaque.

Porte-tablier - étape 3

Porte-tablier - étape 4

Étape 3 : il nous a fallu trouer les cuillères. Pour cela, nous avons utilisé un foret moyen. Le premier était tout pourri, il nous a fallu 30 minutes pour trouer 2 cuillères contre 2 minutes avec un foret tout neuf. Petite anecdote, faut pas toucher la cuillère sans gants… elle chauffe pendant qu’on la troue (la keuquine ! )

Porte-tablier - étape 5

Étape 4 : Avec mes petits doigts délicats, j’ai déterminé où je voulais viser mes cuillères sur la planche en bois. Un coup de niveau pour faire ça proprement, un petit trait au crayon et c’est tout bon.

Porte-tablier - étape 6

Étape 5 : Avant de viser les cuillères, nous avons fait des pré-trous. Je crois qu’il a dit ça comme nom… En tout cas, c’est des petits trous fait avec la dremel (ou le dremel… enfin le truc qui trouyotte !) pour qu’on puisse viser plus facilement. Maliiiiin !

Porte-tablier - étape 7

Porte-tablier - étape 8

Étape 6 : On fait des trous (encore ! ) mais dans la planche cette fois-ci et avec la perceuse à colonne (histoire de me perdre dans tous les noms, j’en suis sûre)

Porte-tablier - étape 9

Étape 7 : Il ne reste « plus » qu’à faire des trous dans le mur avec une perceuse, mettre les bitonios jaunes (les chevilles donc) et viser la planche au mur. Ensuite, on admire son chef d’oeuvre ! Qu’est-ce qu’on est fieeeeer !

Porte-tablier

Porte-tablier 2

Nous voici donc désormais créateur d’un porte-tablier pour moins de 5€. Classe, hein !?

Un petit mot, chéri ?

 

 le maître mot de ces quelques heures de bricolage est partage ! … bon… et de la patience aussi !

Thomas & Galou