Mon petit amour a 1 mois aujourd’hui. En théorie, il aurait du avoir 1 jour aujourd’hui. 

A 1 journée près, nous sommes également à la date prévue de mon accouchement (c’était hier). Mon neuvième mois de grossesse s’est finalement transformé en premier mois de vie d’Eliott.

Gazouilles1

Celle que je suis devenue

A la minute où l’on m’a posé Eliott sur le ventre, je suis devenue une autre. Je suis devenue une maman. Mam’Galou ! C’est étrange à écrire, étrange à dire et dans ma tête, la connexion ne se fait toujours pas. Eliott est mon tout petit bébé. J’ai pourtant du mal à me dire que ce petit être était dans mon ventre. Je crois que je n’y arriverais pas.

A sa naissance, Eliott avait ce qu’on appelle un geignement. En gros, il couinait. Sa respiration était légèrement chaotique à cause d’un peu de liquide dans ses poumons. Ce petit imprévu ainsi que sa légère prématurité nous a valu un séjour en néonat.

J’étais prête, ou du moins, je le croyais. Je connaissais les gestes, je savais quoi faire, je savais ce que je voulais. Ou du moins, je le croyais. Je n’étais pas prête à ce qu’il arrive si vite. Je n’étais pas prête à avoir un bébé si petit, si « fragile ».

Je répétais sans cesse « ce qui doit arriver, arrivera » et c’est arrivé. J’ai été déclenchée car la poche des eaux était fissurée. Je n’avais pas de contractions, rien. Juste cette fichue poche. On ne nous prépare pas à être déclenchée. Tout ce qu’on sait c’est que les contractions sont très douloureuses et d’un seul coup. En effet, il n’y a pas le côté progressif. Et ça fait un mal de chien. Je suis même tombée dans les pommes…

Non finalement, je crois que je n’étais pas si prête que ça. J’ai reçu une baffe, un flot d’angoisse que je n’avais même pas soupçonné.

J’ai découvert pleins de choses. Des choses dont je ne me croyais pas capable, comme :

  • entendre mon bébé à n’importe quelle heure, à n’importe quel endroit de la maison, quelque soit mon état de fatigue…
  • le regarder, encore et encore, me plonger dans ces grands yeux bleus qui me dévorent, qui explorent ce monde si inconnu
  • manger, cuisiner, faire n’importe quoi avec une seule main, la droite comme la gauche
  • aller aux WC avec Eliott dans l’écharpe de portage (car je mets du temps à le mettre dedans et qu’il hurle si je l’enlève)
  • me marrer à chaque pet énorme, à chaque grimace
  • pleurer de rire en l’entendant pousser ou encore lorsqu’il me fait caca dessus en mode tube de dentifrice (l’odeur est un chouilla différente)
  • être émue à chaque bain lorsque je le vois se détendre complètement

Et j’en passe…

J’ai aussi découvert qu’être jeune maman c’est aussi :

  • prendre sa douche à 16h en 2 min 30, montre en main, séchage compris
  • se demander régulièrement « je mange ou je dors », « je me douche ou je dors », « je vais me promener ou je dors ». La réponse est très souvent « je dors » d’ailleurs…
  • avoir son cœur qui déborde d’amour pour ces deux hommes qui sont dans ma vie

Et j’en passe…

1 mois

Ce petit bonhomme 

En 1 mois, j’ai vu mon petit bébé se transformer. Je l’ai vu grandir, évoluer, changer.

Au départ, on a peu eut l’impression d’avoir un bébé chamallow. Une jolie guimauve qui passait son temps à dormir, manger et cacater. Et puis, les jours ont passé. Il a commencé à regarder à gauche, à droite, à rester un peu plus éveillé.

C’est un vrai bonheur de le poser dans le parc. Il regarde ses jouets, les caresse du bout des doigts avec sa bouille d’amour, la bouche en cul de poule. Et moi, je me marre à le regarder.

Il commence à relever à la tête lorsque je le pose sur le ventre. Je n’aime pas le laisser dans le parc sur le ventre mais lorsqu’il dort sur moi, il relève bien la tête. Et je fonds, comme à chaque fois que je le vois grandir.

Physiquement, il change aussi. Il devient plus « grand », plus bébé. Ce n’est plus vraiment le nourrisson d’il y a un mois. Il a grandit aussi et s’est remplumé. En 5 jours à la maison, il avait repris son poids de naissance. Et 1 semaine après, il dépassait les 3 kg, pour notre plus grand bonheur. Aujourd’hui, à 1 mois de vie, il a pris 5 cm et 800 g (par rapport à son poids de naissance). Un champion ce bébé !

Côté santé, il nous fait des petites coliques depuis 2 semaines. C’est très dur de le voir se tortiller comme une anguille, de le voir souffrir. Nous essayons tout ce qui est en notre pouvoir pour le soulager: on le berce, on marche, le portage (ça marche super bien), la bouillotte sur le ventre… parfois ça marche, parfois non. Il m’arrive de passer des journées à l’avoir sur moi, ventre contre ventre. J’aime et je déteste ces journées. J’aime l’avoir contre moi, le câliner, le cajoler. J’aime un peu moins ne pas pouvoir prendre de douche, de devoir manger sur le coin d’une table et de me noyer dans ma cafetière pour tenir le choc.

Les look de Kerfesse

Voilà quelques petits look d’Eliott. J’adore jouer à la poupée avec lui. Je ne pensais pas autant m’éclater avec un petit boy <3

Look 1 Look 2 Look 3 Look 4 Look 5 Look 6Look 7 Look 8

A la prochaine pour plus de gazouilles 😀