Il y a maintenant 4 mois, nous annoncions la venue de futur MiniNous à nos famille. Ce fut un moment très émouvant. Je venais juste de passer l’échographie officielle où l’on a vu bébé pour la toute première fois. Je tenais à rédiger un retour sur ces 5 premiers mois de grossesse. J’essayerais ensuite de faire un bilan tous les mois. Je vous passerais la joie que nous avons eu lorsque je suis tombée enceinte. Bien que cela puisse paraître un peu cruche, j’ai de suite su que j’étais enceinte. J’ai tout de suite eu des changements physiques. Bref, passons.

Bidou

Résumé du premier trimestre

Un « mot » peut ressortir de ce premier trimestre : burp ! En effet, nausées et vomissements ont été mon quotidien pendant 3 looooongs mois.  A tout moment de la journée, quelque soit les repas que je mangeais. Ce fut des moments un peu difficiles mais pour autant, j’étais heureuse. On dit souvent que les odeurs gênent les femmes enceintes. Et je le confirme, un rien me retournait l’estomac : l’odeur du café, un parfum trop fort, la sueur, l’odeur du poireau. J’ai également découvert des aliments qui me dégoutaient alors qu’en temps normal j’adore ça (notamment le chocolat…). Et les envies bizarres. Pour une personne comme moi qui aime autant cuisiner, avoir envie de sandwich sodebo jambon/emmental et cordon bleu industriel, ce fut très… frustrant. Heureusement, ces envies n’ont pas duré longtemps.

Pour autant, j’avais beau avoir des nausées (et plus si affinités), j’ai eu envie de manger tout le temps. Je mangeais toutes les 1h30. Pas de grosses quantités mais c’était nécessaire : des boudoirs, des galettes de riz, des compotes… j’ai tâché de manger des petites choses saines et pas trop lourdes pour arriver à les digérer sans problème.

Côté fatigue : j’aurais pu dormir pendant les 3 mois non stop. Un rien me faisait dormir. Je pouvais dormir de 20h jusqu’à 10h le lendemain, faire la sieste dans la journée et redormir le soir à 20h. Comme je fais pas mal de route pour me rendre au travail, j’ai eu de grosses frayeurs. Les somnolences et le volant, ça fait deux. J’ai fait également beaucoup de migraines.

A côté de cela, je me suis toujours sentie comme la plus heureuse des femmes et je le suis toujours aujourd’hui. Je pouvais vomir 4 fois par jour sans pour autant me sentir triste ou mal.

Le 4 et 5eme mois

A la fin du 3eme mois, j’ai eu le droit au classique « tu verras, au 4eme mois, la fatigue s’arrêtera ». Que nenni… Toujours et encore la fatigue. J’exagère un peu car au bout de 2 semaines, je me suis sentie un peu mieux. Pas de quoi sauter au plafond mais tout de même. Je pense que le fait de ne plus vomir a énormément aider à me sentir mieux.

Mais qui dit arrêter de vomir, dit aussi prise de poids. Aïe, aïe, aïe. J’avais toujours aussi faim mais je gardais tout cette fois. Il a fallu revoir l’alimentation qui s’était un peu dégradée. Ce n’est pas vraiment évident, surtout quand on a envie de rien, mais alors rien du tout…

Ces deux mois se sont démarqués avec l’arrivée fulgurante d’une double sciatique. Youpiiiii. J’avais déjà une sciatique à la jambe droite avant d’être enceinte. La 2eme a pointé le bout de son nez au fur et à mesure que mon ventre s’arrondissait. Et mes nuits se sont allongées… jusqu’à devenir interminable. Insomnies, douleurs et quand j’arrivais à dormir, c’était pour un sommeil peuplé de cauchemar…. Le début du 5eme mois a donc été sous le signe d’une fatigue comme aux premiers mois.

Tous ces chamboulements ont conduit à un arrêt de travail. J’ai dormi tout le 5eme mois à la maison. Je faisais des nuits à rallonge (20h-11h…) mais entrecoupées car je devais me lever 4 ou  fois par nuit… J’enchaînais la journée en mode zombie, attendant avec impatience 14h pour faire une sieste de…2h.

Mais ma plus grande joie de ces mois fut de sentir bébé dans mon ventre pour la première fois. Je cuisinais, la tête dans mes pensées, et soudain… des petites bulles dans mon ventre. Après avoir écarté toutes les possibilités, il m’a semblé évident que c’était cela. Cet évènement s’est reproduit plusieurs fois à la suite.

Il y a également eu l’écoute du cœur du bébé (encore des larmes), le savoir en pleine santé est tellement rassurant et plaisant.

Nous avons du attendre l’échographie du 5eme mois pour connaître le sexe du bébé. Je cite la gynécologue « et voilà les deux billes et le zizi. C’est un garçon » ! C’était dit nous attendons un mini boy, un petit mec, mon bébé d’amour. J’ai toujours rêvé d’avoir un garçon comme premier enfant, sans pour autant réellement le prononcer car avoir une fille aurait été le même bonheur.

L’annonce à la famille

Moment important, nous l’avons annoncé très tôt à nos familles. En effet, nous avions programmé nos vacances au ski avec mes parents et mon grand frère. Ayant eu la tête dans la cuvette des toilettes pendant tout le temps du séjour, il était compliqué de ne pas l’annoncer. Et puis, nous étions tellement impatient.

Pour l’annoncer, nous avons vidé un œuf de poule en le perçant de chaque côté. Une fois vidé, lavé et séché, nous l’avons repeint. Un côté bleu et un côté rose avec des petits nuages. Nous avons acheté une petite paire de moufles et une boîte de sablés de la Mère Poulard. Nous avons vidé la boite en prenant soin de garder le scotch d’origine. Nous l’avons ensuite rempli de paille et niché notre petit œuf au milieu, avec les moufles autour. Nous avons refermé la boîte et fait comme si de rien n’était 😉

Au moment du café le premier jour du séjour, nous avons posé la boîte sur la table et attendu… attendu… et attendu que quelqu’un ouvre cette boîte. J’ai cru mourir d’impatience. Tout le monde discutait de tout et de rien et personne ne faisait attention à cette boîte. Mon papa (le gourmand) a fini par prendre la boîte. A l’ouverture, ce fut la surprise totale.

Un vrai moment de joie partagé avec ma famille.

Le bilan de ces 5 mois

Au niveau du poids, j’ai pris 4 kg en 2 mois, vu que je n’ai pas pris 1 gramme pendant le premier trimestre. Au vu de la courbe de prise de poids de grossesse, je suis dans les clous (youhouuu).

Les achats ont été plutôt raisonnés (je crois). Nous avons acheté un ensemble pour la chambre : gigoteuse, tour de lit, couverture polaire, protège-carnet de santé dans une collection aux couleurs claires. Nous avons également trouvé un sac à langer de la marque BEABA. Nous avons également trouvé un lit parapluie. Dès l’annonce du sexe du bébé, nous avons filé acheter des body de taille naissance bleus (bouuuuh quel classique). J’ai également pu me faire plaisir avec des tonnes de tissus pour des petites cousettes que vous pouvez retrouver dans les articles précédents.

BabyBoy

Très vite, je vous parlerais de mes applications fétiches qui m’accompagnent depuis le début de la grossesse.

Retrouvez plus de photos sur le compte Instagram de Kerfesse !

Un petit mot mon chéri ?

 

Vivement que le coco arrive!