Il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour réunir 5 nouvelles réflexions de merde. Et oui, globalement, devenir maman, c’est ouvrir la porte aux avis de n’importe qui, que ce soit ta grand-mère ou le concierge de l’immeuble. Entre nous, je ne sais pas lequel des deux est le pire. Se prendre une réflexion par de la famille ou par un illustre inconnu. On a eu le droit aux deux et dans les deux cas, on a envie de péter des genoux. (mais on vous aime toujours hein).

Top 5_2

#1 : « Tu as bonne mine / tu n’as pas l’air fatigué »

Tu le vois bien le sous-entendu « de quoi tu te plains ! » ?
J’ai la chance et à la fois la malchance de ne pas « marquer » la fatigue. Il faut vraiment des semaines sans dormir pour que je commence à marquer, à avoir des cernes visibles. De plus, j’ai des lunettes, ce qui masque bien les cernes. Ajoutons à cela un peu de maquillage et je suis comme neuve. Sauf que je ne le suis pas. Je ne marque pas mais je suis épuisée.

Il faut ressembler à un zombie (comme Thomas) pour qu’on prenne en compte ta fatigue et ce que ça entraîne. Je n’ai donc pas le droit d’être susceptible, d’être facilement irritable (non mais oh !).

Et bien, non les amis, je ne dors pas bien malgré ma bonne mine !

#2 : « Oh qu’il est mignon » (suivi d’une grosse main pleine de doigts sur le visage de bébé)

Mais TOUCHE A TON CUL LA VIEILLE !

Oui, ça s’adresse surtout aux vieux dans les supermarchés. C’est quoi cette habitude de mettre vos mains pleines de doigts sur un bébé ? Les gens sont des gros porcs, ils éternuent, se mouchent et après se permettent de toucher un nourrisson (et maintenant bébé).

Je commence d’ailleurs à être assez douée dans l’art d’esquiver les mains (version peau de couilles) des vieilles !

#3 : « à trop le câliner, vous allez en faire une chochotte »

Je sais vraiment pas si j’ai besoin de faire de commentaire…

#4 : « Tu n’avais qu’à pas faire d’enfants »

Donc, avoir des enfants = ne pas pouvoir se plaindre. Sérieusement ? Comme si avoir des enfants devenaient la chose la plus HORRIBLE au monde. Non mais on est heureux d’avoir des enfants mais on a aussi le droit de se plaindre parce qu’on ne dort pas/n’a pas le temps de faire popo tranquillement/mange des Coco Pops à dîner…

#5 : « J’ose espérer que tu ne lui donnes pas un bain tous les jours »

Ouais, carrément, « j’ose espérer ». Et bah celle là, je l’avais pas vu venir. En plein milieu d’une conversation totalement banale, prends toi ce gros taquet dans la tronche. Non seulement, la personne juge ma façon de faire mais en plus est totalement méprisante.

Je suis restée bien con devant cette réflexion, j’ai même pas réussi à répliquer…

Sans déconner, c’est quoi ces réflexions à 2 balles ? Occupez vous de nos fesses !